Cinq ans en bleu horizon (1914-1919)

 

Les soldats qui ont survécu à la Grande Guerre avaient généralement deux attitudes radicalement différentes : le mutisme ou la volonté inlassable de témoigner. Henri Brésit (1894-1982), fontenaisien à partir des années 1930, fait partie de la seconde catégorie.
    Dans ses mémoires rédigés durant les années 1970, il décrit l’horreur de la guerre dans les tranchées, l’attente, l’angoisse. Il évoque également les multiples aventures vécues avec ses camarades de combat dans l’insouciance de leurs 20 ans.


 

 

Raphaël Collin (1850-1916), peintre fontenaisien


 

Catalogue de 60 pages de l'exposition des Journées Européennes du Patrimoine 2016. Présente le peintre académique Raphaël Collin qui a vécu de 1885 à 1916 à Fontenay-aux-Roses. Sont détaillés son parcours personnel et son itinéraire artistique. Une vingtaine de toiles réalisées dans son jardin de Fontenay par lui-même ou par ses élèves japonais sont commentées ainsi que la fresque qu'il réalisa dans la salle des mariages, fresque arrachée en 1979».

Lire un extrait

 

Prix : 5 euros (aux Archives de Fontenay-aux-Roses).

Histoires des rues Fontenaisiennes

Ce catalogue d'exposition (58 pages format A3) publié lors des Journées Européennes du Patrimoine 2015 présente l'histoire de chaque voie de Fontenay-aux-Roses à partir des documents conservés dans les fonds des Archives municipales. Trois chapitres abordent également la rue fontenaisienne comme espace à aménager, comme espace de sociabilités et comme espace symbolique. Des tableaux, des plans et de très nombreuses photographies illustrent l'ensemble.

Prix : 4 euros

Fontenay-aux-Roses : A l'ombre du château Boucicaut par les Archives municipales (édition Alan Sutton). Juin 2014

Au XIXe siècle, le village de Fontenay-aux-Roses se singularise par l'omniprésence des pépiniéristes et des horticulteurs qui alimentent les halles de Paris et le marché aux fleurs.

Parallèlement, l'espace fontenaisien s'est aussi imposé pour sa qualité de vie car, depuis le XVIIe siècle, il est l'un des lieux de villégiature privilégié pour les classes aisées de la capitale qui y installent de très belles propriétés. Ainsi, Fontenay-aux-Roses abrite l'une des plus somptueuses demeures édifiées en Ile-de-France, le château Boucicaut, œuvre de Louis-Charles Boileau, construit en 1879.

Totalement détruit en 1954, ce château Boucicaut jamais oublié est un fil rouge pour découvrir, en une dizaine de chapitres, les autres particularités fontenaisiennes de l'époque (des sablières à l’École Normale en passant par les Rosières mais aussi ses commerces, ses industries ou ses pavillons). Dix thèmes pour confirmer la devise qui accompagne les armoiries originelles de la ville de Fontenay-aux-Roses : « Autrefois connue pour les roses, maintenant elle vaut pour elle-même ».

 

Voir les premières pages

Quelques vues du lancement de l'ouvrage (6 juin 2014)

Prix : 21 euros (aux Archives de Fontenay-aux-Roses).

 

 

Le cadastre de 1943 : Fontenay-aux-Roses entre ville et village

Les plans du cadastre de 1943 offrent un dernier état des lieux de Fontenay-aux-Roses avant les grands bouleversements urbains des années 1960. Ce catalogue présent ces documents agrémentés de photographies des années 1950. Un cadastre illustré en quelque sorte. Format A3, 68 pages.

Prix : 4 euros.

Les registres paroissiaux et d'état-civil (1612-2012)

Les registres paroissiaux (conservés depuis 1612) et d'état-civil (depuis 1793) offre l'occasion de retrouver certains aspects de l'histoire locale ou nationale (les meuniers, la Fronde, les gardes suisses, les prénoms révolutionnaires, la guerre franco-prussienne, les collaborateurs fusillés au fort de Châtillon...). Ils permettent aussi de retrouver la présence sur le sol fontenaisien d'une soixantaine de personnalités : artistes, ingénieurs, écrivains, futur ministre ... et même un membre de la Principauté de Monaco. A découvrir dans ce catalogue couleur de 44 pages.

 

Prix : 3,20 euros

Fontenay-aux-Roses en images au début du XXeme siècle par Gaston Coeuret

Ouvrage de 128 pages qui propose une promenade commentée dans les Fontenay des années 1910. Abondamment illustré avec des cartes postales, des plans et autres documents d'archives.

Prix  : 24 euros (+4.06 euros pour un envoi par la Poste).

Les pavillons de Fontenay-aux-Roses (1890-1950) : une ville en construction.

ouvrage épuisé

Catalogue de 52 pages de l'exposition des Journées Européennes du Patrimoine 2011. Présente les circonstances de construction de la période 1890-1950 puis analyse une trentaine de pavillon à travers un rapprochement entre l'état actuel et le plan d'origine. L'ouvrage présente aussi une tentative d'inventaire des entrepreneurs et des architectes ayant oeuvré à Fontenay. Enfin, l'ouvrage se clôt avec quelques termes techniques qui permettent de détailler la composition d'une façade.

Prix : 3 euros.

1850-2010 : histoires du cimetière communal.

ouvrage épuisé

Consacré au cimetière ouvert en 1850, cet ouvrage s'interesse à divers aspects de la nécropole fontenaisienne : la formation et l'évolution du lieu, les typologies d'art funéraire qu'il abrite et une sélection d'une cinquantaine de personnalités qui y sont inhumées (artistes, historiens, sportifs, écrivains...).

Prix : 3 euros

Dons et acquisitions (1989-2009) : 20 ans d'enrichissement de Archives municipales.


Ouvrage de 44 pages présentant quelques entrées extraordinaires qui sont venues enrichir les fonds des Archives municipales : plan d'arpentage (1722), passeport (1816), plaque de garde messier (1840), assiette commémorative (1860), carrelage du Château Boucicaut (1879), médaille du festival de musique (1885), livres de prix (1903), bouteilles de lait (1910) ... et de très nombreuses photographies.

Prix : 2 euros.

Fontenay-aux-Roses et le suffrage universel (1848-2008) : une histoire des élections municipales.


Présentation détaillée (50 pages) de chaque conseil municipal depuis 1848 (les listes en présence, les enjeux de chaque scrutin, les résultats, les principales délibérations votées...) et une liste de tous les élus.

Prix : 2 euros.

 

 

Sur le chemin des écoliers : une histoire des écoles de Fontenay-aux-Roses depuis 1789

ouvrage épuisé

Cet ouvrage de 2007 retrace l'histoire des écoles, publiques et privées, de Fontenay-aux-Roses depuis 1789. A coté de la lente évolution de la démocratisation de l'instruction, il sera aussi question du collège Sainte-Barbe-des-Champs, de l'Ecole Roumaine, du Prix de camaraderie du futur ambassadeur Stéphane Hessel et de bien d'autres aspects.

 

 

 

Les plans de Fontenay : figures de notre ville depuis 1740

ouvrage épuisé

Cette plaquette (format A3) présente 9 plans de Fontenay-aux-Roses datés de 1740, 1767, 1803, 1838, 1869, 1896, 1932, 1947 et 1969.Ils sont à chaque fois analysés suivant trois angles : les constructions, la voirie et les espaces non bâtis.

Ces ouvrages sont disponibles au service des Archives municipales (10 rue Jean Jaurès, 92260 Fontenay aux Roses) ou par correspondance. Dans ce cas, merci de libeller votre chèque à l'ordre du Trésor Public et de l'adresser à la Mairie de Fontenay aux Roses (Archives municipales), 75 rue Boucicaut, 92260 Fontenay aux Roses.

Renseignements au 01 41 13 21 12 ou david.descatoire@fontenay-aux-roses.fr