Les grands principes du projet dévoilent un tout nouveau quartier ouvert et traversant, mixte avec de nouveaux logements de qualité et des équipements attractifs, des lieux conviviaux et accessibles à tous autour de nombreux espaces paysagers qui restent une marque forte du quartier.

Les acteurs du projet : qui fait quoi ?

Les porteurs de projet sont la Ville de Fontenay-aux-Roses et le bailleur Hauts-de-Seine Habitat.
Ils fixent les objectifs du projet, décident de ses grandes orientations, financent les études et pilotent le cabinet d’urbanisme en charge de concevoir le projet.

Après avoir été mis en compétition avec deux autres équipes pendant plus de 8 mois, c’est finalement le cabinet Castro, Denissof et Associés qui a été retenu pour mettre en œuvre le projet. L’atelier Castro, nationalement renommé pour son travail sur les quartiers populaires, s’est entouré de toutes les compétences utiles au projet, notamment en matière de paysage (bureau d’étude Praxys), d’ingénierie (bureau d’études NOX) et de programmation (agence A et Cetera).

D’autres marchés seront passés ultérieurement pour choisir les entreprises en charge de la réalisation des espaces publics, des réhabilitations et des constructions neuves.

Quel projet ?

C’est la proposition d’un quartier ouvert et traversant, structuré autour de grands jardins et de lieux d’animation qui a su être la plus convaincante au regard des amblions de la Ville et de Hauts-de-Seine Habitat pour le quartier, mais également au regard des attentes formulées dans le Livret Habitants.  

Les futures lignes du quartier sont désormais dessinées et la première étape du projet connue. L’objectif : ouvrir le quartier dans le prolongement de la rue Paul Verlaine, aménager le bois de platanes dessinant la trame du futur mail sur l’axe nord/sud et démolir les premiers bâtiments dont notamment une partie de la barre rue des Paradis.

Pour en savoir plus, consultez le Mémo du projet et la première étape du projet présentée en réunion publique le 20 septembre 2017.      

Et maintenant ?

Deux premières opérations vont préfigurer la transformation du quartier des Paradis.

Parmi elles, l’îlot des Potiers, situé au nord du quartier, avec la démolition en cours de l’immeuble existant pour laisser place à 38 nouveaux logements répartis entre des maisons superposées et un immeuble collectif donnant sur la rue André Chénier. Des logements neufs de qualité, accessibles et aux normes acoustiques, vont constituer la première pierre au projet urbain des Paradis dont la livraison est prévue pour 2020. Des espaces verts en cœur d’îlot et l’agrandissement du square des Potiers viendront agrémenter ces habitations.

La deuxième opération, consistant en la démolition de l’immeuble du 18, rue Alfred de Musset et une partie de la barre rue des Paradis (du n°15 au n°21), sera engagée fin 2019 après le relogement des locataires concernés, pour créer l’ouverture du futur quartier. 75 logements sociaux et 90 logements privés seront créés avec l’aménagement d’une promenade arborée qui conserve le bois des platanes et d’autres espaces publics déterminés en concertation avec les habitants.
Préfigurant l’ensemble du quartier en devenir, ces deux premières réalisations seront exemplaires et témoins d’une ambition partagée qui va nécessiter du temps et de la patience.  

Aujourd’hui, le projet doit passer une nouvelle étape - plus technique mais indispensable, pour préparer la phase 1 du projet qui consistera notamment à réaliser le début du futur mail Paul Verlaine et à aménager le bois de platanes.

Des ateliers de concertation, dédiés aux espaces publics de cette première phase, sont organisés le 17 novembre prochain à la Maison de quartier.

 

Pour en savoir plus, consultez le Mémo du projet, la première étape du projet présentée en réunion publique le 20 septembre 2017 et les premières réalisations au sein du quartier présentées en réunion publique le 23 mai 2018.

[Dernière mise à jour le 11 juin 2018]