A l'occasion du centenaire de l'Armistice de 1918, la 3e édition du Mois de la mémoire est consacrée à la Grande Guerre. Expositions, conférences, concert, projection, théâtre et commémorations sont au programme.

Le Mois de la mémoire permet de redécouvrir la Grande Guerre sous des angles différents et parfois méconnus.

 

⇒ Feuilleter le programme complet du Mois de la mémoire

La médecine de guerre

Une exposition, « 1914-1918. L’envers de la guerre », présente des photos de Georges Duhamel alors qu’il était chirurgien aux armées, à voir du 23 octobre au 8 novembre à la médiathèque. Une conférence sur la médecine de guerre est également proposée par le Collège universitaire Jean Fournier (CUF) le 19 octobre à 15h avec Laurent Vastel, chirurgien orthopédiste. Elle sera précédée d'une conférence de Bernard Barré, membre de l'association des Amis de Georges Duhamel et de l'Abbaye de Créteil en lien avec l'exposition.

La guerre dans les Hauts-de-Seine

Quel impact la Grande Guerre a-t-elle eu sur les différentes communes du département ? A découvrir du 6 au 20 novembre à la médiathèque, l’exposition « Les Hauts-de-Seine dans la Grande Guerre » proposée par le Conseil départemental des Hauts-de-Seine et labellisée par la Mission du Centenaire. Elle est complétée par des documents du service des Archives municipales.

Cérémonie du 11 novembre

Dimanche 11 novembre, la Ville de Fontenay-aux-Roses commémore le centenaire de la signature de l'armistice de 1918.

La cérémonie commencera à 10h sous le grand chêne du cimetière communal et se poursuivra à 11h devant le Monument aux morts, sur la Place du Général de Gaulle.

Une minute de silence sera observée à 11h11. De ce fait, des restrictions de circulation sont mises en place : il sera interdit de circuler de 10h55 à 11h30 sur l'avenue de Verdun, la place du Général de Gaulle, la rue Boucicaut dans sa partie comprise entre l'avenue Dolivet et la place du Général de Gaulle (après la boulangerie soit le n°62 de la rue Boucicaut) et dans sa partie comprise entre la rue Jean Jaurès et la place du Général de Gaulle.

La musique dans la Grande Guerre

La musique est à l’honneur avec une exposition du 13 au 24 novembre à la médiathèque présentant des instruments de musique fabriqués durant la guerre. En parallèle à la médiathèque, l'exposition "La Grande Guerre" sera visible du 10 au 24 novembre.

Vendredi 30 novembre à 20h30, la Maison de la musique et de la danse accueille l’ensemble Calliopée pour un concert original mêlant alto et accordéon et retraçant des destins bouleversés par la Première Guerre mondiale sur des musiques de Debussy, Halphen et Bartok.

La guerre vue par des yeux d’enfants

Du 21 novembre au 10 décembre, le hall administratif de la mairie propose l’exposition « La Guerre des crayons ». Issus des collections du musée de Montmartre, vingt panneaux d’exposition permettront de découvrir des dessins d’enfants réalisés entre 1914 et 1918 par les élèves des écoles de la Butte. En complément, les enfants des accueils de loisirs exposeront une fresque qu’ils ont réalisée sur le thème de la guerre.

Les traités de Versailles

L'historien Jean-Michel Durand fera une conférence sur les traités de Versailles le samedi 10 novembre à 15h à la médiathèque. L'accord de paix signé le 28 juin 1919 entre l'Allemagne et les Alliés définit les sanctions contre l'Allemagne et est à l'origine de la Société des Nations. Le petit traité de Versailles, signé le même jour, reconnaît notamment l'indépendance de la Pologne. Ces traités ne sont pas sans conséquence sur la suite de l'histoire du XXe siècle.

La guerre au cinéma et au théâtre

Mercredi 21 novembre à 15h, la médiathèque invite le public à partir de 10 ans à assister à la projection du film « Cheval de guerre » de Steven Spielberg : une histoire d’amitié entre un homme et son cheval séparés aux premières heures du conflit…
Mardi 27 novembre à 20h30, c’est sous le chapiteau du Théâtre des Sources que le public est attendu pour « La Pagaïe », une lecture-spectacle du roman La Main coupée de Blaise Cendrars par le Reptile cambrioleur.

Un projet scolaire pour la paix

L’Institut français d’Allemagne et la Mission du Centenaire proposent à une centaine de jeunes Européens de devenir Ambassadeurs pour la paix. Dans le cadre de ce projet et du jumelage, des lycéennes de Wiesloch (ville allemande jumelée à Fontenay-aux-Roses) et leur professeur de français, Iris Graf, réaliseront un film avec des interviews d’élèves de maternelle, de CM2 et du collège des Ormeaux.