Afin d'assurer la sécurité de votre enfant et la bonne gestion du service, l'inscription à la restauration est annualisée : votre enfant est inscrit pour toute l'année scolaire les jours que vous aurez préalablement définis.

Inscription annualisée

Toute inscription vaut acceptation du règlement de la restauration scolaire.

La facturation est établie mensuellement en fonction des jours cochés sur la fiche d’inscription maternelle et élémentaire disponible en fin d'année scolaire pour l'année scolaire suivante.

Les réservations peuvent être effectuées :

Attention : en cas de présence à la cantine sans inscription préalable, le repas sera facturé 10 €.

Dates des modifications pour les inscriptions

La modification des inscriptions est possible jusqu'au 10 de chaque mois pour le mois suivant.

Exemple : je modifie mon inscription entre le 1er et le 10 novembre, elle sera prise en compte le 1er décembre. 

Les inscriptions sont modifiables en ligne, par courrier (cachet de la poste faisant foi) au service Enfance en mairie ou par mail : enfance-famille(at)fontenay-aux-roses.fr

Ateliers sportifs et culturels des pauses méridiennes

A partir de la rentrée 2018, des ateliers sportifs et culturels sont proposés pendant la pause méridienne aux enfants sur la base du volontariat et dans la limite des places disponibles. Voir la page consacrée aux rythmes scolaires pour en savoir plus.

Comparaison des tarifs des cantines scolaires publiques

Un repas de cantine, incluant les salaires des personnels, a un coût de revient de 10 €.

Les repas sont facturés entre 0,16 € et 6,30 € pour les élémentaires et entre 0,16 € et 5,65 € pour les maternelles, selon le quotient familial.

La Ville, c’est-à-dire la solidarité collective, paye donc une large part du prix des repas. C’est un effort pour les familles, et c’est aussi un effort pour la collectivité.

Le seul moyen de baisser les coûts serait de diminuer le nombre de repas servis. Or, tout en luttant contre le gaspillage alimentaire, la Ville de Fontenay-aux-Roses ne souhaite ni réduire l’offre de repas, ni en diminuer la qualité.

Par ailleurs, les tarifs appliqués aux repas restent les plus bas par rapport aux communes environnantes.